?>

Naissance du projet DomoTab

L’idée de créer une centrale de domotique libre n’est pas née par hasard.

Je faisais depuis plusieurs années des recherches ponctuelles sur les différentes solutions envisageables pour créer une installation domotique complète pour une (malheureusement, encore) future construction de maison, et, courant 2010, plusieurs personnes ont commencé à me demander des conseils pour choisir une solution à ce même problème, que je n’avais toujours pas résolu.

Il existe de nombreuses solutions pour créer un système autonome : cartes ARM bas coût, des plus simples, avec quelques centaines de Mo de mémoire, quelques centaines de MHz, pour une centaine d’euros, aux plus récentes beagleboard ou pandaboard, et autres cartes similaires, jusqu’aux tout récents « sticks », sur le principe du raspberry Pi … en passant par les « plugs ». Mais quelle que soit la solution choisie, les limitations sont nombreuses, avec au choix : connectique limitée, pas de boîtier, pas d’écran, pas de prise en compte des protocoles domotiques, très cher, quand ce n’est pas un savant mélange de toutes ces limitations. Et l’alternative qui consiste à utiliser un PC (cher, bruyant, et énergivore) auquel on rajoute une clé USB par protocole que l’on veut supporter (chère(s) elle(s) aussi) ne me convenait pas.

Quelques mois auparavant, j’avais fait l’acquisition d’un (enfin, de 10) plug-computer et d’un écran tactile sur USB, solution qui me semblait un bon point de départ, d’autant que je n’avais pas eu de mal à faire tourner ma distribution préférée sur cet ensemble qui devait me servir de base pour créer une plateforme de domotique.

Mais les problèmes et limitations liés à cette solution sont apparus très vite.

Sur les 10 plug computers achetés initialement (achat groupé pour limiter les frais de port et de douane), deux ont rendu l’âme très vite, et la majorité des autres souffrent d’un sérieux problème d’évacuation de la chaleur … en clair ils redémarrent dès qu’ils ont un peu chaud, et ils ont un peu chaud dès que les deux interfaces ethernet gigabit dont ils disposent sont utilisées …

De plus, l’utilisation de l’écran sur USB utilise les deux ports USB disponibles … impossible de mettre une clé USB ou un disque dur, ou encore une clé USB « domotique ».

J’ai alors essayé de réfléchir à une solution consistant à créer un « boîtier custom » en aluminium, puisque je connaissais justement quelqu’un (le créateur de LanGear) qui créait et commercialisait des boîtiers compacts pour PC. Nous y aurions intégré le contenu du plug-computer avec un dissipateur thermique, un hub USB pour disposer de plus de ports USB, et l’écran « reconditionné » pour qu’il n’utilise plus qu’un port USB, son alimentation venant directement de l’alimentation interne.

Après avoir réfléchit à ces quelques spécifications générales, nous sommes tombés sur le problème suivant : la disponibilité des éléments à intégrer. L’écran tactile sélectionné n’était déjà plus produit. Ceci m’étant déjà arrivé quelques mois auparavant sur un autre projet, le faisant mourir dans l’œuf. Hors de question de recommencer.

A ce moment, je participais de façon non négligeable à la création d’un système pour un client, et je m’étais donc rendu compte que créer un produit « from scratch » n’est pas si compliqué.

J’ai donc pris la décision de démarrer le projet (initialement appelé DomoPlug) en août 2010 pour créer un produit selon mes spécifications, et non plus travailler à la création d’un produit pour le compte d’un industriel. Cela m’a donné la possibilité de concevoir un produit destiné à la communauté, ouvert, pour permettre à la domotique libre de prendre un nouvel essor.

About The Author

Créateur